mode: clear
dark

New project 33

Parisian Laundry, Montréal 2007
Gallerie Horace, Sherbrooke 2008

“As part of a residency, AAA became Rosalie D. Gagné’s laboratory. More than a month of site-specific work allowed her to develop Turbulences, an immersive installation that takes the form of a three-part journey.”

— Extrait du communiqué de presse du 28/02/2008 rédigé par Catherine Longpré, coordonnatrice de la Galerie Horace.

Le titre de l’exposition présentée à la Galerie Horace est tiré d’un ouvrage de l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan intitulé : Le chaos et l’harmonie. Dans ce livre, l’auteur explique comment la fabrication du réel découle de la rencontre entre les lois stables de la physique et les accidents imprévisibles. Comment notre univers, notre planète, notre réalité, sont un mélange de déterminisme et d’accidents. Dans cet ouvrage, Trinh Xuan Thuan, qui est aussi bouddhiste, affirme la nécessité de l’intuition, du sens du beau, de l’imagination, de la poésie et de la philosophie pour pouvoir, par exemple, concevoir une théorie comme celle de la relativité ou pour comprendre la vie.

Au niveau formel, Rosalie D. Gagné explore des structures à caractère plutôt organique en s’inspirant de formes qui sont présentes dans la nature, tout en faisant référence au corps de façon abstraite. Elle s’intéresse à ce qui est identifiable sans être nécessairement reconnaissable.

Lors de son passage, le visiteur est invité à interagir avec l’œuvre et à partager le questionnement de l’artiste : Est-ce que l’art peut être constitué d’attention en soi? Peut-il être la manipulation de l’attention en soi, le développement d’une plus grande conscience des phénomènes et des choses « ordinaires », transformant ainsi notre vie et notre perception des expériences présentes, passées et futures?

— Extrait du communiqué de presse du 28/02/2008 rédigé par Catherine Longpré, coordonnatrice de la Galerie Horace.

xxxxx

 

Alvéoles
Sculpture gonflable se présentant comme une forme d’architecture souple animée d’un mouvement évoquant la respiration. 

Effet papillon

Petit microcosme

Pendulum
Inspiré de l’expérience du pendule de Foucault, les traces laissées au sol par la pointe métallique mettent en évidence le mouvement de rotation de la terre.

Photos : Guy L’Heureux